NOUBA

Derrière une esthétique de clip vidéo se noue ce qui pourrait être un drame. Le film d’une réalité lointaine, exotique, décalé par une musique déterritorialisée. Le mot Nouba est emprunté à l'arabe maghrébin nuba correspondant à l'arabe classique nawba « à tour de rôle », ou se succéder. Le mot est passé en français par l'armée coloniale d'Algérie, avec le sens de « musique des tirailleurs algériens ». Il a pris le sens de « noce, fête » dans l'usage familier dès 1898 dans la locution faire la nouba. Ce titre est aussi un hommage ou film d’Assia Djebar La Nouba des Femmes du Mont Chenoua (1977), le premier film d’une algérienne.


Nouba plays on the aesthetics of video clips and evokes a remote and exotic reality, further displaced by an unterritorialized music. The word Nouba is barrowed from Maghrebi Arabic nuba, which in classical Arabic is sais nawba meaning «in turns» or «to succeed each other». This word has integrated the French language through Algeria’s colonial army describing the Algerian infantrymen’s music before shifting again to become a synonym of partying. This title is also a homage to Assi Djebar’s film La Nouba du Mont-Chenoua (1977), the first algerian feature film made by a female director which key protagonist is an emancipated Algerian woman.

2000
5mn30s Super8/Betacam
1/5 ex


 


 


 

Images extraites de Nouba / <em>Images from Nouba</em>
Images extraites de Nouba / Images from Nouba