GATEWAY

Lors de ces déplacements en Algérie, Katia Kameli a remarqué que l’espace hybride du taxi, mi-public, mi-privé produit un espace de paroles libérées, une sorte de caisse de résonance. Cette réflexion a provoqué une expérimentation, une navigation sonore et visuelle traçant le maillage abstrait de flux urbains et humains qui renvoient à l’histoire de cette ville et à sa contemporanéité. Elle utilise le procédé de maïeutique pour accoucher d’une forme de vox populi, mixée à la ritournelle universelle du radio-taxi. Cette dérivation sonore, écoutable sous le pont de Joinville est augmentée par un affichage aléatoire d’images prises lors de ces déambulations dans la ville d’Alger.

Une série de 16 posters 60 x40 cm, tirage numérique sur papier, 10 ex.
Une pièce sonore de 12mn12 en boucle.


In Algeria, Katia Kameli noticed that the hybrid space taxi, half-public, half-private produce a free speech space. She created a visual and sound navigations that refer to the present and history of this city of Algiers.

A series of 16 posters 60 x40 cm and a loop sound piece of 12mn12.





Vue de l’installation Gateway, Joinville le Pont, 2006. Commande du Conseil Général du Val de Marne pour le festival de l’Oh.
Vue de l’installation Gateway, Joinville le Pont, 2006. Commande du Conseil Général du Val de Marne pour le festival de l’Oh.


 


 


 

Images de la série de posters Gateway, impressions 60x40 cm, 2006
Images de la série de posters Gateway, impressions 60x40 cm, 2006