RITOURNELLE (ONCE MORE, FROM THE TOP)

Ritournelle (once more, from the top) est une installation visuelle et sonore in-situ à l’Église Saint John the Baptist à Newcastle en Angleterre dans le cadre du festival Platforma 2017. Six des vitraux de cette église médiévale ont été recouverts suivant différents schémas de vinyle de couleurs translucides. Chaque assemblage de couleurs et de formes géométriques est créé à partir d’un motif de losange. Ils renvoient aux motifs que l’on trouve dans l’artisanat traditionnel des pays d’origines des principales communautés de migrants de Newcastle : les textiles Phulkari provenant de la région du Pendjab, les vêtements de la communauté Kuba au Congo, les tissus chinois, les tapis brodés de Syrie, les étoffes de la communauté Rashaida en Érythrée et les mosaïques des mosquées Iraniennes et Iraquiennes. Dans le chapitre « 1837 : De la Ritournelle » de Mille Plateaux, Gilles Deleuze et Felix Guattari définissent la notion de ritournelle en termes de territoire et territorialisation. La récurrence de certains motifs compose notre tissu culturel. Ces motifs peuvent alors de faire les porteurs d’une identité nationale ou l’emblème de spécificités culturelles. Ritournelle (once more, from the top) renvoie à l’idée de la terre natale et célèbre à travers une expérience immersive une vision globale et multiculturelle.
L’installation visuelle est complétée par une pièce sonore enregistrée sur place avec différents chœurs de migrants qui interprètent des chansons de leur terre natale. Le jour de l’ouverture, trois chorales de Newcastle ont donné une performance live en écho au projet.

Ritournelle (once more from the top) is a site-specific visual and sound installation created at Saint John the Baptist church in the city of Newcastle, England for Platforma Festival 2017. Six of the stain-glass windows of this medieval church have been covered with translucent diamond-shapes coloured vinyl in a series of various patterns. Each combination of colours and geometrical shapes is created in a diaper pattern which refers to traditional crafts from the countries contributing of the highest numbers of migrants in Newcastle: Phulkari textile from Punjabi region, Congolese Kuba clothes, Chinese fabrics, bedecks Syrian carpets, textiles from Rashaida people in Erithrea and mosaic forms from Iraqi and Iranian mosques. In one of the chapter of Thousand Plateus, ‘1837: Of the refrain’, philosophers Gilles Deleuze and Félix Guattari are referring to the ritournelle in terms of spatial territories. Patterns are part of our cultural fabric and stand for national identity or cultural specificities. Ritournelle (once more from the top) is about homeland and celebrates through an immersive experience of light and sound a global vision across cultures.
The visual installation is accompanied by a sound piece recorded on site with migrant choirs interpreting songs from home. On the day of the opening, a live performance happened at the church.


Vue de l
RITOURNELLE-ONCE MORE FROM THE TOP)
Vue de l'installation à Saint John's Church, Newcastle, octobre 2017. Courtesy Katia Kameli, ADAGP

Vue de l
RITOURNELLE-ONCE MORE FROM THE TOP
Vue de l'installation, Saint John's Church. Courtesy Katia Kameli, ADAGP

Vue de l
RITOURNELLE-ONCE MORE, FROM THE TOP
Vue de l'installation. Courtesy Katia Kameli, ADAGP

Vue de l
RITOURNELLE-ONCE MORE, FROM THE TOP
Vue de l'installation. Courtesy Katia Kameli, ADAGP